Livraison gratuite en point relais dès 35€ d'achat*

Notre boucherie

Notre boucherie : la Boucherie Charles & Fils

Parce que sans eux, cette aventure ne serait qu’une familière copie de ce qu’il se fait déjà sur la toile, les Halles Provençales désirent avec simplicité mettre en lumière les producteurs qui lui font confiance. A travers quelques chapitres, nous vous révélons ici l’histoire du modeste commerce de l’avenue de la Vallée des Baux, notre boucherie Provençale Charles & Fils. ⬇︎

Une institution ou un incontournable… des termes élogieux déjà adoptés par le Petit Futé pour décrire ce que représente la Boucherie Charles & Fils de Maussane-les-Alpilles. Voici le récit de mémoires familiales.

Une institution ou un incontournable… des termes élogieux déjà adoptés par le Petit Futé pour décrire ce que représente la Boucherie Charles & Fils de Maussane-les-Alpilles. Voici le récit de mémoires familiales. Édition Les Halles Provençales 1979-2020.

Chapitre 1 : Maussane-les-Alpilles

C’est l’histoire romancée d’un boucher jovial et de sa fidèle dulcinée. Avec quelques diplômes en poche, une expérience professionnelle de boucher bien tranchée et un fort appétit d’accomplissements, Serge convainc Annie de le suivre dans son projet. Après avoir fait le tour du département dans leur petite voiture, le couple et leur enfant décident d’acheter un petit commerce idéalement situé sur l’avenue principale d’un petit village des Alpilles. C’est la naissance officielle de la Boucherie Charles de Maussane-les-Alpilles.

Désireuse de faire partie intégrante du village et de ses alentours, la boucherie s’investit ainsi dans les actions menées par les différentes associations de la vallée des Baux de Provence. L’agneau de Maussane, élevé aux portes du village, devient une marque déposée en vente exclusive au sein du 55 avenue de la Vallée des Baux.

Chapitre 1 : Maussane-les-Alpilles

C’est l’histoire romancée d’un boucher jovial et de sa fidèle dulcinée. Avec quelques diplômes en poche, une expérience professionnelle de boucher bien tranchée et un fort appétit d’accomplissements, Serge convainc Annie de le suivre dans son projet. Après avoir fait le tour du département dans leur petite voiture, le couple et leur enfant décident d’acheter un petit commerce idéalement situé sur l’avenue principale d’un petit village des Alpilles. C’est la naissance officielle de la Boucherie Charles de Maussane-les-Alpilles.

Désireuse de faire partie intégrante du village et de ses alentours, la boucherie s’investit ainsi dans les actions menées par les différentes associations de la vallée des Baux de Provence. L’agneau de Maussane, élevé aux portes du village, devient une marque déposée en vente exclusive au sein du 55 avenue de la Vallée des Baux.

Chapitre 2 : Lou pitchoun (l’enfant)

Après quelques années à grandir au rythme effréné du métier de boucher, Stéphane, fils d’Annie & Serge décide d’apporter quelque chose de novateur à la Boucherie Charles. En effet, le pitchoun est animé par le métier de charcutier-traiteur. Pour se parfaire, il part ainsi s’exiler quelques années à l’école de Roanne. A son retour, il devient membre de bord du commerce familial et met à profit son savoir-faire. Les plats cuisinés et autres produits de charcuteries se fraient un chemin au milieu de la vitrine. C’est la (seconde) naissance officielle de la Boucherie Charles & Fils de Maussane-les-Alpilles.

Chapitre 2 : Lou pitchoun (l’enfant)

Après quelques années à grandir au rythme effréné du métier de boucher, Stéphane, fils d’Annie & Serge décide d’apporter quelque chose de novateur à la Boucherie Charles. En effet, le pitchoun est animé par le métier de charcutier-traiteur. Pour se parfaire, il part ainsi s’exiler quelques années à l’école de Roanne. A son retour, il devient membre de bord du commerce familial et met à profit son savoir-faire. Les plats cuisinés et autres produits de charcuteries se fraient un chemin au milieu de la vitrine. C’est la (seconde) naissance officielle de la Boucherie Charles & Fils de Maussane-les-Alpilles.

Chapitre 3 : Le passage de témoin

Depuis 1979, Annie & Serge ont écrit, à l’encre indélébile, de belles pages. Nathalie & Stéphane ont depuis, formé un nouveau tandem qui ravit tout autant la clientèle du magasin ainsi que les bouchers des alentours. En 2012 la conserverie est inaugurée, elle abrite secrètement les fabrications artisanales de produits de charcuteries et les recettes familiales des plats cuisinés. Le service traiteur continu de répondre présent aux événements locaux et autres demandes (mariages, baptêmes, anniversaires séminaires d’entreprise…etc). En 2018, le magasin et sa vitrine font peau neuve, et la création d’un compte @Instagram permet de suivre quotidiennement les nouveautés culinaires du chef et de découvrir en images l’envers du décors.

Famille de la boucherie charles et fils

Chapitre 3 : Le passage de témoin

Depuis 1979, Annie & Serge ont écrit, à l’encre indélébile, de belles pages. Nathalie & Stéphane ont depuis, formé un nouveau tandem qui ravit tout autant la clientèle du magasin ainsi que les bouchers des alentours. En 2012 la conserverie est inaugurée, elle abrite secrètement les fabrications artisanales de produits de charcuteries et les recettes familiales des plats cuisinés. Le service traiteur continu de répondre présent aux événements locaux et autres demandes (mariages, baptêmes, anniversaires séminaires d’entreprise…etc). En 2018, le magasin et sa vitrine font peau neuve, et la création d’un compte @Instagram permet de suivre quotidiennement les nouveautés culinaires du chef et de découvrir en images l’envers du décors.

Famille de la boucherie charles et fils

Chapitre 4 : Conclusion

La Boucherie Charles & Fils est le résultat de quarante années de travail et deux générations de convictions. Un modeste commerce local, chaleureux et attentionné qui, tout en s’adaptant à son environnement, a su conserver ses valeurs fondatrices. Si vous souhaitez en connaitre davantage sur le processus de fabrication d’un saucisson, nous vous invitons à continuer de faire défiler la page vers le bas. Zou Maï !

Édition Les Halles Provençales 1979-2020

Produits en vitrine à la boucherie charles et Fils à Maussane les Alpilles
Produits en vitrine à la boucherie charles et Fils à Maussane les Alpilles

Chapitre 4 : Conclusion

La Boucherie Charles & Fils est le résultat de quarante années de travail et deux générations de convictions. Un modeste commerce local, chaleureux et attentionné qui, tout en s’adaptant à son environnement, a su conserver ses valeurs fondatrices. Si vous souhaitez en connaitre davantage sur le processus de fabrication d’un saucisson, nous vous invitons à continuer de faire défiler la page vers le bas. Zou Maï !

Édition Les Halles Provençales 1979-2020

Comment notre boucher fabrique ses saucissons ?

Stéphane nous dévoile avec originalité les étapes de la fabrication de saucissons :

Etape 1 : La viande d’origine France est minutieusement triée. Le Manadier, le Mistral et l’Arougant ne suscitent pas les mêmes intérêts. « Hé bé braves égoïstes que vous êtes ! »

Etape 2 : Épices et arômes sont généreusement conviés à prendre part à l’élaboration d’une élégante farce qui se verra, par la suite, incorporée aux boyaux. La prestance des saucissons dépend d’ailleurs du type de boyaux utilisé. « Arougant tu ne cesseras donc jamais de de te faire remarquer… »

Etape 3 : Harmonieusement disposés à l’abri des regards indiscrets, les saucissons en profitent pour refaire leur garde-robe durant quelques semaines. Une variation de la durée de séchage impacte le caractère du saucisson : plus il est jeune, plus il est tendre. « Il est mouligas qu’il n’en peut plus »

Etape 4 : Les voici tous les trois sous leurs clichés les plus éclatants, enfin disposés à vous envouter par de savoureux récits gustatifs.

Comment notre boucher fabrique ses saucissons ?

Stéphane nous dévoile avec originalité les étapes de la fabrication de saucissons :

Etape 1 : La viande d’origine France est minutieusement triée. Le Manadier, le Mistral et l’Arougant ne suscitent pas les mêmes intérêts. « Hé bé braves égoïstes que vous êtes ! »

Etape 2 : Épices et arômes sont généreusement conviés à prendre part à l’élaboration d’une élégante farce qui se verra, par la suite, incorporée aux boyaux. La prestance des saucissons dépend d’ailleurs du type de boyaux utilisé. « Arougant tu ne cesseras donc jamais de de te faire remarquer… »

Etape 3 : Harmonieusement disposés à l’abri des regards indiscrets, les saucissons en profitent pour refaire leur garde-robe durant quelques semaines. Une variation de la durée de séchage impacte le caractère du saucisson : plus il est jeune, plus il est tendre. « Il est mouligas qu’il n’en peut plus »

Etape 4 : Les voici tous les trois sous leurs clichés les plus éclatants, enfin disposés à vous envouter par de savoureux récits gustatifs.

@LesHallesProvençales sur Instagram

Un énième compte cafi de cartes postales non-retouchées et accompagnées de leurs témoignages frivoles.
Juste bon pour que vous restiez empégué(e) devant votre écran !


dès 35€ en point relais*

Disponible quand vous l'êtes

Toutes CB & PayPal

Production artisanale